Description

Le 09 mai 1945, Dunkerque, dernière ville française libérée de l’occupation nazie, est détruite à près de 80%. Théodore Leveau, urbaniste et Jean Niermans, architecte, sont désignés par le MRU (Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme) pour reconstruire la ville. Face à cette tabula rasa, ils vont pouvoir imaginer et faire bâtir la ville de demain.

Dans le même temps, et après quelques hésitations, on décide de reconstruire le port, rendu totalement inopérant par cinq années de combats.

Après plus d’une décennie de travaux, comment les Dunkerquois vont-ils s’y retrouver, dans cette ville moderne, privilégiant l’habitat collectif et de larges avenues facilitant la circulation automobile ?

De fait, il faudra plus de soixante ans pour que soit pris en compte l’intérêt architectural de cette cité. Si aujourd’hui, la volonté municipale est de préserver cette architecture et d’en vanter les qualités, ce ne fut pas toujours le cas. Mais est-ce que le point de vue des riverains s’est également modifié vis-à-vis de cette reconstruction ?

 

 

PRESSE